EN COURS À LA GALERIE

Le Centre d’artistes Voix Visuelle présente, du 20 septembre au 21 octobre 2014,
la Triennale du sténopé numérique, 2e édition.

stenope2014

Doris Lamontagne | Eva Aurich | Frances Caswell Routhier | Geoffrey Gurd | Gilles Masse | Guy Glorieux | Guy Lafontaine | Izabel Barsive | Jadikan | Jocelyne Bélanger | Johanne Lafrenière | Joseph Muscat | Lluís Ivern | Lorraine St-Arnaud | Michel Claverie | Paul Walty | Renée Chevalier

Sous le commissariat d’André Paquin, l’exposition La mémoire de la lumière montre le travail  de dix-sept artistes ayant pris des photos à partir d’un sténopé moderne. Ce sténopé est en fait un appareil numérique à objectif interchangeable duquel les artistes ont enlevé l’objectif pour le remplacer par un carton noir (ou le bouchon du boîtier) percé d’un petit trou. L’orifice laisse passer la lumière sans distorsion, sans aberration et sans la focaliser.

Les images qui résultent de cette technique sont imprécises et floues, vu leur temps d’exposition relativement long. Toutefois, puisque la lumière qui parvient à la surface sensible se fait en ligne droite, l’image est pure de toute déformation. Ainsi est créée une représentation fidèle et durable d’une réalité éphémère.

partenaires

Les commentaires sont fermés.